Le projet d'établissement

Qu’est-ce qu’un projet d’établissement

Au-delà des obligations réglementaires traduites par la DGH, sa répartition, les enseignements dispensés, chaque établissement a sa propre identité créée par le contexte local, la population accueillie, les caractéristiques des différents personnels, etc.

La loi d'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989 dispose dans son article 18, que « Les écoles, les collèges, les lycées d'enseignement général et technologique et les lycées professionnels élaborent un projet d'établissement ».

Ce projet d'établissement conjugue trois exigences complémentaires :

Il exprime d'abord la volonté collective d'une communauté particulière mais doit aussi favoriser l'initiative individuelle et la responsabilité personnelle de chacun des membres de cette communauté. À ce titre, il assure la convergence des pratiques éducatives d'une équipe enseignante dont l'existence est indispensable à la cohérence de l'ensemble tout en respectant la diversité des méthodes mises en œuvre par chacun des enseignants qui la composent.

Il exprime ensuite les attentes, les espoirs, la volonté d'adaptation de l'établissement. Cela suppose une communauté d'objectifs partagés par l'ensemble de ses membres.

Il exprime enfin une volonté locale qui doit aussi garantir la mise en œuvre et le respect d'orientations définies par les autorités de l'Éducation nationale. Le projet d'établissement donne une cohérence aux activités de l'établissement et organise ses relations avec son environnement.

Inscrit dans le cadre de l’autonomie des EPLE, le projet d’établissement exprime et fixe les choix pédagogiques et la politique éducative de l’établissement :

Il sert à exprimer la volonté collective d’une communauté particulière et à assurer la cohérence de ses actions avec ses valeurs ;

Il permet la reconnaissance des désirs, des compétences des uns et des autres en les insérant dans un projet d’établissement cohérent ;

Il est basé sur un diagnostic partagé, la notion d’équipe suppose la confiance et le respect dans la communauté de travail. Elle suppose une collectivisation des situations personnelles et une publicité des situations qui fait qu’un collectif de travail se construit pour dépasser la difficulté inhérente au métier.